• Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • LinkedIn Social Icon

© 2019 GRAND'MAISONS

HISTORIQUE

Construit au XVIIe siècle au coeur de 300 hectares de plaines verdoyantes, de cultures et de bois, Grand'Maisons est un imposant corps de ferme typiquement Ile-de-France, adossé au Château de Grand'Maisons.

 

Dès le XIIe siècle, existaient, à l'emplacement actuel de Grand'Maisons, la Maladrerie et le monastère de Saint Vincent, moine espagnol du VIe siècle, qui donna son nom à la source près de laquelle furent édifiés les premiers bâtiments du Clos Poullain. 

Délivré des anglais par du Guesclin en 1364, pillé par des hordes "italiennes" en 1525, occupé par Henri de Navarre, futur Henri IV, en 1591, Grand'Maisons survivra aux années troublées de la Guerre de Cent Ans.

 

En 1707, le fief de Grand'Maisons devint la propriété de la famille Francine, célèbres fontainiers florentins appelés à la Cour du Roi pour créer durant quatre générations, les jardins, cascades, bassins et jeux d'eau de Versailles, Saint Germain en Laye et Fontainebleau. En 1710, ils firent agrandir et embellir le Château de Villepreux qui connaîtra d'illustres hôtes tels que Madame de Pompadour, Lulli, Chateaubriand et bien d'autres ...

En hommage à leur grand talent, Louis XIV les fit Comtes de Villepreux.

 

En 1768, Louis XV acheta Villepreux pour agrandir ses Chasses Royales qui comptaient déjà plus de 6.500 hectares. En 1776, lorsque Grand'Maisons devint Ferme Royale, Louis XVI fit modifier et compléter les bâtiments existants pour aboutir au magnifique ensemble architectural actuel, sobre et équilibré, s'ouvrant sur une grande Cour d'Honneur, un parc et des jardins.

 

Après la Révolution, Thomas Merlin, célèbre collectionneur parisien, agent de change et esthète, acheta le Château et épousa fort à propos Madame Marie-Françoise Boquet, veuve du dernier propriétaire de la Ferme de Grand'Maisons, ce qui permit de reconstituer l'ancien fief créé par les Francine.

 

Monsieur Merlin lègue en 1826 la totalité du domaine à sa filleule Augustine Boquet (fille de Marie-Françoise), devenue entretemps Madame Bertin de Vaux.

Depuis cette date, le domaine s'est transmis de génération en génération, faisant de ce domaine un véritable fief familial depuis près de 200 ans. 

 

Durant la Seconde Guerre Mondiale, le château fût occupé par les troupes allemandes, qui se partagèrent les lieux avec les descendants d'Augustine. Ceux-ci, la famille Saint Seine, résidaient sur place après avoir du quitter Paris occupée. Le comte Roland de Saint Seine, fit acte de bravoure en cachant sur le domaine un aviateur anglais qui avait réussit à se parachuter dans les parages. Dénoncé, Roland fût envoyé dans les camps des Nazis, et connu la désolation de Natzweiler, Gross Rosen et Dachau. Il en revint vivant, et fût honoré de la croix de la Légion d'honneur.

 Témoignage du Capitaine Roland de Saint Seine 

Au sortir de la guerre, Simone de Saint Seine et son mari le Comte Roland de Saint Seine rénovèrent et réaménagèrent le château dans le respect de son style et de sa personnalité, puis y démarrèrent, précurseurs, une activité de séminaire résidentiel.

À partir de 1970 et durant près de 40 années, leur fils Luc, grand passionné d'architecture et de belles pierres, réaménagea Grand'Maisons, ancienne ferme agricole, pour en faire l'un des plus beaux lieux de réceptions actuels de l‘Île-de-France.

A l'heure actuelle, c'est sa fille Victoire avec son mari Lutz Liebrecht qui gèrent le domaine et continuent les travaux d'aménagement, de rénovation et d'entretien de ce fabuleux morceaux d'Histoire de France...

UN ANCIEN FIEF ROYAL

GRAND 'MAISONS AU COEUR DE L'HISTOIRE DE FRANCE

Historique-GrandMaisons-Le-Clos-Poullain